au coeur de la NATURE…
Nouveau Bloc

Volutpat sed ante ipsum.

Dignissim a viverra et quam dolor amet sed ut suscipit. Dui suscipit nunc imperdiet phasellus quam vitae velit lorem nullam et nibh pellentesque aenean sapien commodo.

O-P-Q

HE Pin des montagnes

Indications (VT +) :

  • Sinusite, bronchite +, pleurésie, tuberculose
  • Cholécystite, lithiase biliaire ++
  • Dermatoses diverses
  • Impuissance

Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques

[wptab name=’Description’]Famille des Abiétacées

Le Pin des montagnes est une espèce de Conifères . Endémique aux montagnes d’Europe, il pousse à l’étage subalpin des sierras espagnoles, des Pyrénées, des Alpes, du Jura, des Apennins, des Tatras, des Sudètes, des Carpates et des Balkans, mais peut descendre jusqu’à 200 mètres d’altitude en Europe Centrale.

[/wptab]
[wptab name=’Composition’]Parties utilisées : Aiguilles

  • Monoterpènes (% élevé) : (-)-alpha-pinène, pinène, (-)-limonène, (-)-phelandrène, delta-3-carène
  • Sesquiterpènes : divers
  • Monoterpénols : bornéol (0,5-1%)
  • Esters terp. : acétate (4-10 %), propionate et caproate de (-)-bornyle
  • Sesquiterpénols : « pumiliol »

[/wptab]
[wptab name=’Propriétés’]

  • Anti-infectieuse, antiseptique aérienne et pulmonaire +, antibact. (inconst.)
  • Anti-inflammatoire légère
  • Litholytique ++
  • Antiarthrosique
  • Hormon-like ( ?)

[/wptab]
[end_wptabset skin= »pepper_grinder » location= »top » width= »400 px » onhover= »1″ ]

HE Pin maritime dit « térébenthine des Landes »

Indications (VT +) :

  • Infection catarrhale respiratoire ++
  • Asthénie, lipothymie +++
  • Base pour le « Bol d’air Jacquier » ++++

Contre-indications : Usage interne (sauf aérosols) ; usage externe (allergie possible)

[wptab name=’Description’]Famille des Abiétacées

On l’appelle également : pin des Landes, pin de Corte ou pin mésogéen

Cet arbre apprécie une exposition en plein soleil, dans un sol ordinaire mais toujours non calcaire. Il présente par contre une bonne adaptation aux sols acides et pauvres (podzols, sables dunaires), voire à l’hydromorphie (pour les individus de provenance aquitaine); il préfère les sols profonds, bien drainés, sur lesquels la croissance est plus rapide. Ses habitats types en France sont les bois méditerranéens sempervirents, les landes de Gascogne, et les zones sableuses en général.

[/wptab]
[wptab name=’Composition’]Parties utilisées : Oléorésine

  • Monoterpènes : (-)-alpha- et beta-pinènes (63 % et 27 %)

[/wptab]
[wptab name=’Propriétés’]

  • Anticatarrhale, expectorante +++
  • Antiseptique +++
  • « Oxygénante » (après oxonification) ++++
  • Stimulante

[/wptab]
[end_wptabset skin= »pepper_grinder » location= »top » width= »400 px » onhover= »1″ ]

HE Pin maritime

.

Indications (VT +) :

  • Sinusite, bronchite
  • Désinfection des locaux +++

Contre-indications : Aucune connue (usage très modéré par voie interne)

.

[wptab name=’Description’]Famille des Abiétacées

On l’appelle également : pin des Landes, pin de Corte ou pin mésogéen

Cet arbre apprécie une exposition en plein soleil, dans un sol ordinaire mais toujours non calcaire. Il présente par contre une bonne adaptation aux sols acides et pauvres (podzols, sables dunaires), voire à l’hydromorphie (pour les individus de provenance aquitaine); il préfère les sols profonds, bien drainés, sur lesquels la croissance est plus rapide. Ses habitats types en France sont les bois méditerranéens sempervirents, les landes de Gascogne, et les zones sableuses en général.

[/wptab]
[wptab name=’Composition’]Parties utilisées : Aiguilles

  • Monoterpènes : alpha- et beta-pinènes (major.), delta-3-carène, terpinolène
  • Sesquiterpènes : beta-caryophyllène, (-)-longifolène
  • Monoterpénols : bornéol

[/wptab]
[wptab name=’Propriétés’]

  • Antiseptique +++

[/wptab]
[end_wptabset skin= »pepper_grinder » location= »top » width= »400 px » onhover= »1″ ]

HE Oignon

Indications (VT +) :

  • Colite infectieuse ++
  • Infection respiratoire catarrhale ++
  • Abcès ++
  • Rhumatismes +
  • Hypercholestérolémie ++

Contre-indications : Usage externe (dermocaustique)

[wptab name=’Description’]Famille des Liliacées

L’oignon est une plante herbacée bisannuelle, largement et depuis longtemps cultivée comme plante potagère pour ses bulbes de saveur et d’odeur fortes et/ou pour ses feuilles. Le terme désigne aussi le bulbe de cette plante récolté comme légume.

[/wptab]
[wptab name=’Composition’]Parties utilisées : Bulbes

  • Composés soufrés : allypropyl disulfide, méthylpropyl di- et trisulfides, dipropyl trisulfide

[/wptab]
[wptab name=’Propriétés’]

  • Anti-infectieuse +++, antifermentaire, antiseptique
  • Anticatarrhale ++
  • Diurétique +
  • Anticholestérol +

[/wptab]
[end_wptabset skin= »pepper_grinder » location= »top » width= »400 px » onhover= »1″ ]

HE Pin larichio

Indications (VT +) :

  • Sinusites maxillaire et frontale ++, bronchite catarrhale ++
  • Prostatite congestive +++
  • Asthénie

Contre-indications : Aucune connue

.

[wptab name=’Description’]
[/wptab]
[wptab name=’Composition’]Parties utilisées : Aiguilles

  • Monoterpènes : (-)-alpha-pinène (% élevé), pinène ; (-)-limonène
  • Sesquiterpènes : beta-caryophyllène
  • Monoterpénols et esters : bornéol (tr.), acétate de bornyle (tr.)
  • Sesquiterpénols : « larichiol » (tr., dans la var. autrichienne, ++ dans la var. corse)

[/wptab]
[wptab name=’Propriétés’]

  • Antiseptique +++
  • Tonique et stimulante
  • Décongestionnante respiratoire, lymphatique, et prostatique ++

[/wptab]
[end_wptabset skin= »pepper_grinder » location= »top » width= »400 px » onhover= »1″ ]

HE Oliban ou encens

Indications (VT +) :

  • Bronchites catarrhale et asthmatiforme ; asthme ++
  • Plaies, ulcère +
  • Cancers ( ?) ; immunodéficience +++
  • Dépression nerveuse ++.

Contre-indications : Aucune connue

[wptab name=’Description’]Famille des Burséracées

On l’appelle également : arbre à encens

L’arbre à encens se retrouve en Somalie, en Ethiopie, au Yémen et à Oman.

Cet arbre pousse dans les régions sèches du nord-est de l’Afrique et du sud de la péninsule Arabique. Il tolère les situations très exposées et on le retrouve souvent sur les pentes rocheuses et dans les ravins, jusqu’à une altitude d’environ 1 200 m. Il préfère les sols calcaires.

Parfum : chaud, riche, doux, balsamique
Action énergétique : yang
Planète dominante : Soleil
[/wptab]
[wptab name=’Composition’]Parties utilisées : Oléroésine

  • Monoterpènes (40 %) : (+)-alpha-pinène, (-)-limonène
  • Sesquiterpènes : alpha-gurjunène, lapha-guaiène
  • Alcools terp. : (+)-bornéol, trans-pinocarvéol, farnésol
  • Composés bifonctionnels : alcool-cétones : olibanol, alcool-oxydes : incensoloxyde

[/wptab]
[wptab name=’Propriétés’]

  • Anticatarrhale, expectorante +
  • Cicatrisante +
  • Antitumorale ( ?), immunostimulante +++
  • Antidépressive ++

[/wptab]
[wptab name=’Beauté / Bien-Être’]

Infuences psychologiques

Que ce soit dans un contexte religieux ou magique et ésotérique, le parfum de l’encens contribue à créer un lien entre l’humain et le divin, purifie l’atmosphère des influences négatives, stimule les facultés psychiques supérieures.
C’est probablement cette capacité de rendre la respiration plus profonde qui fait de l’encens une essence qui prédispose au calme et à la méditation ; il agit sur la sphère psychique en cas d’anxiété, de stress et de peur.

Esthétique

L’encens était, par exemple, l’un des constituants principaux du khôl, cette substance foncée avec laquelle les femmes égyptiennes se teignaient les yeux et qui, au-delà de son intérêt esthétique, prévenait les maladies oculaires grâce à son pouvoir antiseptique.
Il a une action bénéfique dans la prévention des rides et pour le traitement des taches et des cicatrices (les Egyptiens l’utilisaient pour des masques de beauté).

[/wptab]
[end_wptabset skin= »pepper_grinder » location= »top » width= »400 px » onhover= »1″ ]

HE Palmarosa

Indications (VT +) :

  • Rhinopharyngite, sinusite, otite, bronchite ++
  • Urétrite cystites, vaginite, cervicite, salpingite, accouchement +++
  • Acné à staphylocoque blanc, eczéma sec et suintant
  • Oropharyngite, entérites bactérienne et virale +++
  • Fatigue cardiaque +
  • Virémie +++

Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques

[wptab name=’Description’]Famille des Poacées

Plante aromatique des régions tropicales qui croît en touffes herbacées de grandes tailles pouvant atteindre 3 mètres, fait partie de la grande famille des citronnelles.

Du rhizome partent de grandes feuilles linéaires lancéolées très aromatiques dès qu’on les froisse. L’inflorescence en panicule devient rouge à maturité et contient plus d’essence.

Parfum : doux, floral
Action énergétique : yin
Planète dominante : Vénus
[/wptab]
[wptab name=’Composition’]Parties utilisées : Herbe

  • Alcools monoterp. (80-95 %) : linalol (2-4 %), géraniol (70-80 %), nérol (0,2-1,5 %), p-mentha-1,8 (10)-dien-9-ol
  • Acools sesquiterp. élémol (0,3-1;4%)
  • Esters terp. et aliph. : fomiates de géranye (5-15%) et de néryle (0,5-1%); acétates de géranyle (5-20%) et de p-mentha-1,8(10)-dien-9-yle burate (0,5-1%), hexanoates d’amyle, de prényle et de géranyle (0,5-1%), octanoates de prényle et de géranyle (0,5%-1%)

[/wptab]
[wptab name=’Propriétés’]

  • Positivante
  • Antimicrobienne, antibactérienne majeure à large spectre d’action +++, antifongique +++, antivirale +++
  • Tonique, utérotonique, neurotonique, cardiotonique ++

[/wptab]
[wptab name=’Beauté / Bien-Être’]

Influences Psychologiques

Les qualités de la palmarosa qui rappellent celles de la rose, d’une manière moins marquée et plus nuancée, peuvent être utilisées à bon escient dans des mélanges à usage masculin. Elle peut être employée afin d’adoucir une personnalité, en particulier dans le cas de caractères rigides, sans que cela fasse l’objet d’un rejet parce que trop étranger, « différent de soi ».

Esthétique

Une des particularités de la palmarosa est d’être bien tolérée par l’organisme et d’avoir une action bénéfique et revitalisante sur les cellules de la peau : quelques gouttes d’essence enrichiront n’importe quel traitement pour le visage et le corps, grâce à son effet de stimulation sur la circulation, de régularisation de la sécrétion sébacée et de cicatrisation. Un massage ou un masque facial avec de l’essence de palmarosa est tout aussi bénéfique que s’il était à base d’huiles essentielles beaucoup plus chères telles que l’essence de rose, de jasmin ou de fleur d’oranger.

Intimité

Au niveau psychique, la palmarosa a un effet relaxant, elle égaie les pensées et adoucit. Comme la rose, et contrairement à l’ylang-ylang et au jasmin, qui accentuent l’érotisme, elle favorise l’amour romantique.

[/wptab]
[end_wptabset skin= »pepper_grinder » location= »top » width= »400 px » onhover= »1″ ]

HE Persil à apiole

Indications (VT +) :

  • Asthme +
  • Affections et infections urogénitales, urétrite, leucorrhée +
  • Aménorrhée, oligoménorrhée +++

Contre-indications : Enfant, grossesse (neurotoxique, abortive à forte dose).

.

[wptab name=’Description’]Famille des Apiacées

Plante spontanée dans l’Asie du sud-ouest, l’Afrique du Nord et en Macaronésie, largement cultivée dans toutes les parties du monde. On peut la trouver à l’état subspontané ou naturalisé çà et là dans les cinq continents.

[/wptab]
[wptab name=’Composition’]Parties utilisées : Graines

  • Monoterpènes : alpha-pinène
  • Ether-oxydes : myristicine, apiole (majoritaire)

[/wptab]
[wptab name=’Propriétés’]

  • Neurotonique (excitation puis surexcitation cérébrale)
  • Myotonique, utérotonique, emménagogue +++
  • Anticatarrhale

[/wptab]
[end_wptabset skin= »pepper_grinder » location= »top » width= »400 px » onhover= »1″ ]

HE Origan à inflorescences compactes

Indications (VT +) :

  • Rhino-broncho-pneumopathie infectieuse +++
  • Oropharyngite, entérocolite, dysenteries, amibiase +++
  • Néphrites, cystites +++
  • Névrites +
  • Bactériémie, virémie, paludisme +++
  • Adénites ++
  • Hypotension +
  • Asthénie, fatigue nerveuse ++

Contre-indications : Usage cutané, sauf très localisé (dermocaustique)

[wptab name=’Description’]Famille des Lamiacées

[/wptab]
[wptab name=’Composition’]Parties utilisées : Sommité fleurie

  • Monoterpènes (25%) : alpha- et beta-pinènes, myrcène, gamma-terpinène, paracymène
  • Sesquiterpènes (faible %) : beta-caryophyllène
  • Alcools non terp. : 1-octène-3-ol
  • Monoterpénols (<10%) ; linalol, terpinène-1-ol-4, lapha-terpinéol
  • Phénols monoterp. (60-70 %) : carvacrol (major.), thymol
  • Phénols méthyl-éthers : carvacrol M.E.
  • Cétones monoterp. : camphre

[/wptab]
[wptab name=’Propriétés’]

  • Anti-infectieuse puissante à zone d’action étendue (respiratoire, oro-intestinale, urogénitale, nerveuse, sanguine, lymphoganglionnaire) et à large spectre d’action (bactéricide +++, mycobactéricide +++, fongicide +++, viricide ++, parasiticide +++)
  • Tonique stimulante générale, immunostimulante

[/wptab]
[end_wptabset skin= »pepper_grinder » location= »top » width= »400 px » onhover= »1″ ]

HE Origan dit « origan d’Espagne »

Indications (VT +) :

  • Pathologies infectieuses (toutes localisations) ++++
  • Asthénie ++

Contre-indications : Aucune connue (cependant dermocaustique)

[wptab name=’Description’]Famille des Lamiacées

Plante aromatique de distribution large dans tout le pourtour méditerranéen

Elle serait un hybride entre l’origan compact du Maroc et la sariette des montagne.

[/wptab]
[wptab name=’Composition’]Parties utilisées : Sommité fleurie

  • Monoterpènes : myrcène (1,5-1,8%), apha- et gamma-terminènes (0,1-1,2 et 4,9-5,3%)
  • Sesquyiterpènes : beta-caryophyllène (3%)
  • Alcools terp. : linalol (0,3-1,8%), bornéol (0,2-3,3%)
  • Phénols : carvacrol (67-79 %), thymol (0,1-9,8 %), 3-méthyl-2,6-diisopropyl phénol

[/wptab]
[wptab name=’Propriétés’]

  • Anti-infectieuse +++, antibactérienne à large spectre d’action et à action puissante, antivirale puissante, antifongique, antiparasitaire
  • Tonique générale ++

[/wptab]
[end_wptabset skin= »pepper_grinder » location= »top » width= »400 px » onhover= »1″ ]